Femmes plagiées

Je suis à la recherche d’exemples de femmes (épouses, amantes) dont les écrits ont été réutilisés par leurs maris ou amants pour leur propre oeuvre. On peut penser en effet que la relation amoureuse favorise ce genre de transfert d’écriture… passant ainsi de la maternité à la paternité d’un texte. Certains cas viennent tout de suite à l’esprit comme Colette et son mari Willy, Zelda Fitzgerald, Catherine Pozzi et son amant Valéry. il y a aussi « les femmes » de Brecht… Ce détournement de signature peut aussi bien se faire sous la forme d’une appropriation forcée, la femme servile étant au service de l’homme créateur, ou bien au contraire du consentement dévoué, la femme assumant alors le beau rôle de l’égérie ou de la muse, dans un amour aussi passionné que discret… Auriez-vous des pistes de ce genre à explorer ? N’hésitez pas à m’envoyer un message ici