Diffamation ou liberté d’expression (et indépendance de la recherche) ?

Dans le procès pour diffamation intenté par Bernard Edelman, auteur du « Sacre de l’auteur », à l’encontre d’Hélène Maurel-Indart, auteur de « Plagiats, les coulisses de l’écriture », le jugement aura lieu le 10 septembre prochain. Rappelons que M. Edelman demande la suppression des pages 105 à 109 de « Plagiats, les coulisses de l’écriture », ouvrage publié dans le cadre de recherches universitaires menées à bien depuis 15 ans sur les notions de plagiat et d’originalité. H. Maurel-Indart avait déjà publié un ouvrage sur ce thème, très remarqué, aux Presses Universitaires de France, en 1999, intitulé « Du Plagiat ». Cette recherche soulève effectivement des questions délicates concernant le système citationnel, l’utilisation des travaux universitaires ou de la documentation dans d’autres types d’ouvrages. Qu’est-ce qui appartient à qui ? S’appuyant sur des analyses comparatives, sur la jurisprudence et la critique littéraire, il s’agit à chaque fois d’examiner la question prudemment et au cas par cas.