Un rapport révélateur sur la relation éthique et plagiat

Michelle Bergadaa, professeur de marketing et de communication à l’université de Genève et responsable d’un site maintenant bien connu sur le plagiat à l’université a présidé, à la demande du rectorat de Genève, un rapport sur « La relation éthique-plagiat dans la réalisation des travaux personnels par les étudiants » (132 pages). Ce document concerne aussi bien le « Contexte en mutation » (impact technologies / connaissances, comportements des étudiants et rôle de nos bibliothèques), que « Les projets organisationnels » (formation aux compétences informationnelles, valeurs, normes, règles et outils de détection des similarités).

Ce rapport est téléchargeable et en plus, nous signale Michelle Bergadaa, il se présente sous forme d’un document en ligne que chacun peut compléter.
Il s’agit donc d’un outil de travail pour les étudiants et pour les universitaires soucieux de promouvoir une certaine déontologie à l’université ! Il faut en effet que la collectivité universitaire devienne de plus en plus consciente des dérapages en matière de recherche et des moyens d’y remédier dans un esprit d’honnêteté intellectuelle.