Les juristes aussi s’attaquent à la lutte contre le plagiat universitaire

A l’initiative de Gilles J. Guglielmi et de Geneviève Koubi, tous deux membres de l’équipe de recherche le CERSA (centre d’études et de recherches de Sciences administratives et politiques de l’Université Panthéon Assas Paris 2), un séminaire de cinq séances tout au long de l’année universitaire 2010-2011 sera centré sur le plagiat de la recherche. Des informations régulières sur ces rencontres vous seront régulièrement fournies sur le site Drôle d’en-Droit, ce qui nous confirme que les juristes n’ont pas à envier aux littéraires, ni leur humour, ni leur souci de déontologie.

Les rangs se ressèrent donc autour d’une question qu’il va décidément falloir assainir, tant dans ce genre d’affaires, ceux qui découvrent les plagiats en matière de recherche sont quasiment plus mal vus que ceux qui les commettent !!! Ce séminaire va permettre d’allier les forces des juristes, des littéraires et des spécialistes de la communication et du marketing.

L’objectif de cette action est, selon Gilles J. Guglielmi, de « caractériser les éléments de définition du plagiat scientifique ou plagiat des travaux de recherche, à approfondir les moyens de le caractériser et enfin à construire les principes d’une réponse consensuelle qui pourrait y être donnée en fonction des priorités des acteurs. »
Rendez vous le vendredi 12 novembre 2010 de 10h à 13H, 10 rue Thénard, Paris 5e : ce séminaire est ouvert à tous les chercheurs souhaitant s’y informer, y témoigner ou s’y consacrer. La première séance sera consacrée à la réponse des institutions académiques face à des affaires de plagiat de thèses ou de mémoires. Des acteurs et responsables des différentes institutions seront présents.