Une sculpture et un montage photographique pour illustrer le thème du plagiat

Comment l’art voit le plagiat : dédoublement, démultiplication, exhibition, censure. L’installation de Giulio Paolini exposée au Musée des Beaux-Arts de Nantes s’intitule « Mimesi » ; elle illustre de manière originale le propos sur le plagiat (Gallimard, Folio, 2011) en évoquant à la fois le double, mais aussi la mutilation, l’impuissance… encore que les organes reproducteurs soient parfaitement préservés ! A partir de la sculpture, le montage photographique proposé parTélérama dans sa rubrique « Rayon poche » crée une nouvelle oeuvre d’art sur le même thème, en jouant à son tour sur la répétition et la prolifération à l’infini. Du coup, se demande-t-on, la répétition est-elle réduite à la redite stérile ou la réinvention originale ? A méditer… sans oublier d’écouter les deux minutes de commentaire de Christine Ferniot sur Du plagiat !