Toujours du nouveau sous le soleil

9782221102152
Jules et Edmond de Goncourt dans leur Journal (Mémoires de la vie littéraire, vol. II, 1866-1886, coll. « Bouquins », Robert Laffont, 1956, p. 1077), sont d’ardents défenseurs de la création littéraire, convaincus que rien, ni les oeuvres passées, ni les prédécesseurs de génie, ne peuvent compromettre la possibilité de nouvelles créations originales :

« On déclare péremptoirement que tout en littérature a déjà été fait par un autre, que rien n’est neuf, qu’il n’y a pas de trouveurs. Ils ne veulent pas, ces bons journalistes – et cela avec une colère presque enfantine -, ils ne veulent pas de génies et d’esprits originaux. Ils sont tous prêts à déclarer que la COMEDIE de Balzac est un plagiat de l’ODYSSEE, et que tous les mots de Chamfort ont dû être dits par Adam dans le paradis terrestre. »