De la musique avant toute chose…

Les musiciens aussi ! Qui ne reconnaîtrait-pas la Marche des Chevaliers de Prokofiev dans son ballet Roméo et Juliette ? Les juges du Tribunal de Grande instance de Paris n’ont guère hésité en qualifiant de contrefaçon la musique d’accompagnement des festivités pour l’inauguration de la Tour Burj Khalifa de Dubaï que Mme X avait livrée comme sa propre création et non comme arrangeuse ou auteure d’une variation musicale.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Le site Musicologie vous permet d’écouter les deux morceaux à titre de comparaison. C’est l’éditeur Le Chant du monde, titulaire des droits patrimoniaux, et les héritiers de Prokofiev, détenteurs des droits moraux, qui ont assigné la compositrice, condamnée à payer réparations aux plaignants et à annuler la déclaration SACEM de l’œuvre concernée.

le site Resmusica apporte des précisions sur le contexte du procès. « Saisie de ce litige, la SACEM a mobilisé son agent assermenté, M. Maurice Pham, responsable du Service des vérifications, au sein de la Direction de la relation avec les sociétaires.  Sa conclusion est qu’il n’y a pas de ressemblance « caractérisée » entre  les deux œuvres. (…) D’autres experts ont été mobilisés par Madame X, comme le compositeur Guillaume Connesson, lequel n’a trouvé aucun rapport entre l’œuvre incriminée et une quelconque autre œuvre du répertoire classique encore soumise au droit d’auteur. » Et d’ajouter subrepticement : « A la ville, X est l’épouse de Jean-Claude Petit, compositeur, arrangeur, et Président du Conseil d’administration de la SACEM depuis le 18 juin dernier. »

La compositrice a fait appel. Arrêt attendu pour le 25 septembre.