CHOLOKHOV, Mikhaïl, Le Don paisible, 1928-1940

< KRIOUKOV, Fiodor

Depuis sa publication, Le Don paisible, qui a valu à son auteur le prix Nobel, a fait l’objet d’accusations de plagiat. Surtout, en 1993, Irina Medvedesa dénonçait clairement l’imposture dans son Cours du don paisible. Elle attribuait, en effet, le Don paisible à Fiodor Krioukov, grande figure de la littérature cosaque, disparu pendant la guerre civile, et dont on sait qu’il travaillait avant sa mort à un grand roman dépeignant la lutte des cosaques.

 Aucun manuscrit, ni de Krioukov, ni de Cholokhov n’a jamais été retrouvé…

Le mystère demeure donc autour de ce supposé vol qui, s’il était vérifié, constituerait l’une des mystifications les plus accablantes de l’histoire littéraire.