Qu’est-ce qu’une écriture personnelle ?

Ce sera le sujet de ma conférence ce vendredi 21 février à 15H45 à l’Université de Paries-Ouest Nanterre La Défense, Bâtiment B amphi. En voici, pour la mise en bouche, l’incipit :

« Poser une telle question relève, reconnaissons-le, d’une certaine naïveté. Mais, précisément, la naïveté, à savoir le caractère pur et simple, sans artifice, n’est-elle pas le préalable indispensable à toute interrogation sur la possibilité d’une écriture authentique, sans recherche de l’effet, effets de styles, effets de texte ? Le naïf, du latin nativus, qui naît, qui est reçu en naissant, inné, donné par la nature, naturel, aspire ardemment à la possibilité d’une expression de soi qui ne soit pas biaisée ou empruntée, sous l’emprise de l’autre, des modèles, du déjà écrit.

Hélas pour les âmes sensibles, en matière d’écriture, le naïf est un sot, un raté de l’écriture. À vouloir se tenir si proche de l’origine, d’un moi, qui par nature, échappe au moi, l’écriture personnelle risque de n’être que balbutiement, un b.a.-ba informe qui ne vaut que pour celui qui le formule. Le premier jet n’est souvent qu’une piètre traduction de notre être. Plus en faut pour effleurer l’indicible vérité de soi, à sa racine, à son commencement. »

Le texte sera disponible en anglais pour les anglophones.

Le congrès aura lieu du 19 au 22 février 2014. Le programme est disponible sur le site WRAB, Writing Research Across Borders III.

A vendredi !

Envie d’écrire ?

Écrivains en herbe et avides de conseils, écrivains rodés, soucieux de mieux protéger leur œuvre, voici trois vidéos mises en ligne sur le site enviedecrire sur trois thèmes bien ciblés : « Pourquoi le plagiat en littérature ? », « Comment éviter de se faire plagier ? » et « Le plagiat, un crime souvent bien peu puni ». De quoi tomber de haut  – et devenir moins naïf !, quand on apprend le cynisme de certains, même en terre littéraire.
Ce webmagazine branché est une mine d’informations sur les coulisses de l’édition et le monde du livre en général. Nelly Buffon y a mis à l’honneur notre Petite enquête sur le plagiaire sans scrupule, publiée en janvier aux Éditions Léo Scheer, un ouvrage drôle, un peu effrayant quand même, et surtout utile pour qui s’intéresse à la création littéraire.