Petite enquête sur le plagiaire sans scrupules

par Hélène Maurel-Indart

Éditions Léo Scheer, 2013

Sur un mode ludique et inspiré de l’enquête policière, Petite enquête sur le plagiaire sans scrupule se veut instructif, aussi bien pour l’écrivain curieux des règles de déontologie que pour les lecteurs passionnés de littérature et d’anecdotes croustillantes. Le portrait-robot du plagiaire révèle un personnage complexe, tantôt délinquant, tantôt créateur en puissance. Ses mobiles, ses modes opératoires et son système de défense sont examinés à la loupe, avec un regard amusé et exigeant.

À la fois «  manuel à l’usage du plagiaire  » (il suffirait à un apprenti plagiaire de suivre à la lettre les règles découvertes par l’auteur) et «  essai pamphlétaire  » documenté et vivant (certains faits sont de toute première actualité, d’autres s’attachent aux grandes affaires de supercherie littéraire qui ont jalonné l’histoire), Petite enquête sur le plagiaire sans scrupule évoque des personnalités célèbres et anonymes, des faits réels, souvent inédits, et fictionnels, faisant ainsi le tour de cette contrefaçon d’un genre particulier.

Petite enquête sur le plagiaire sans scrupule est le résultat des recherches universitaires d’Hélène Maurel-Indart, professeur de littérature à l’Université de Tours, et s’inscrit dans une mission de diffusion de la connaissance. Hélène Maurel-Indart est également l’auteur de Du plagiat (Gallimard, «  Folio  », 2011), ouvrage de référence en la matière.

Commentaire d’Ariane Charton du 24 janvier 2013 sur MyBooks :  » Hélène Maurel-Indart, depuis des années, s’attache à théoriser ce type de pillage, mais aussi à le combattre, prenant la défense des « besogneux thésards » et autres auteurs discrets. Dans Petite enquête sur le plagiaire sans scrupule, elle revêt le costume du commissaire et nous livre une enquête scientifique, façon les Experts appliqués à la littérature souvent avec un humour plaisant et satirique. Chaque élément du crime (mobile, témoin, complice, mode opératoire, système de défense…) est nourri d’exemples variés. L’auteur décline les différents profils de plagiaire : « narcissique », « hédoniste », « visionnaire ».  »
Lire l’article en entier.

Commentaire d’Emmanuel Pierrat du 31 janvier 2013 sur Livres Hebdo.fr :  » Hélène Maurel-Indart, très renommée universitaire spécialiste du plagiat, consacre un troisième et savoureux ouvrage à son thème de prédilection . »

Commentaire de Quentin Blanc du 6 février 2013 sur Etudiant.lefigaro.fr :
 » Dans un livre inquiétant Petite enquête sur le plagiaire sans scrupule, paru en janvier 2013, Hélène Maurel-Indart, professeur de littérature à l’université François-Rabelais de Tours détaille les mécanismes de l’indifférence. Elle y explique les petits arrangements entre amis, les échanges de bons procédés qui semblent ne nuire à personne, mais font «tant de mal à la science». »
Voir l’article en entier.

Trois vidéos mises en ligne sur le site enviedecrire par Nelly Buffon, le 15 février 2013, sur trois thèmes ciblés : « Pourquoi le plagiat en littérature ? », « Comment éviter de se faire plagier ? » et « Le plagiat, un crime souvent bien peu puni ». De quoi tomber de haut  – et devenir moins naïf !, quand on apprend le cynisme de certains, même en terre littéraire.

Commentaire de Vanessa Kübler, le 18 février 2013, sur le Spiegel online.
Voir l’article.

Commentaire d’Olivier Barrot du 21 février 2013, sur FR3 « Un livre, un jour » :
Voir la vidéo.

Commentaire de Loïc Di Stefano du 25 février 2013 sur Salon littéraire.
Voir l’article.

Émission « Entrée libre » de Denis Michelis, le 5 mars 2013, sur FR5 : « Le plagiat ». « À l’occasion de la parution de l’ouvrage Petite enquête sur le plagiaire sans scrupule, d’Hélène Maurel-Indart (éditions Léo Scheer), Entrée Libre se penche sur les enjeux du plagiat littéraire et sur son histoire. » Vidéo en ligne : http://www.france5.fr/emissions/entree-libre/reportages/le-plagiat_35293

Les Rendez-Vous Littéraires,  mardi 26 mars 2013, à 19H15 à la galerie l’Entrepôt (7 – 9 rue Francis de Pressensé, Paris, 14e) : rencontre autour des questions de création littéraire : influences, réécritures et droit d’auteur. Discussion avec Hélène Maurel-Indart animée par Ariane Charton et Lauren Malka, et accompagnée de lectures des comédiens Lisbeth Wagner et Christian Macairet.

« Le crime ne paie pas, ou alors pas beaucoup, ou alors pas longtemps », par Philippe Meyer, le 28 mars 2013, sur France Culture : http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4598418

« Pourquoi autant d’affaires de plagiat ? », par Sabine Audrerie, 10 avril 2013, La Croix.

« Questions de plagiat », par Annick Bouillaguet, Fabula, la recherche en littérature (Acta), 10 juin 2013. http://www.fabula.org/revue/document7890.php